Rassemblement de soutien aux familles Rroms expulsées du village d’insertion.

15 Août

Vendredi 14 Août devant la mairie Monseigneur Jacques Gaillot participait à un rassemblement de soutien aux familles Rroms expulsées.

D’autres familles, expulsées du parc social de la ville étaient présentes.

DSCF0653

Au total ce sont près de 200 familles touchées par les expulsions avec la politique de « chasse aux pauvres » de la municipalité de droite.

Mais la solidarité s’organise et la colère monte. Il se pourrait que la rentrée soit agitée pour Delannoy…soyons mobilisés!

Expulsions: la solidarité s’organise, amplifions la!

13 Août

Hier soir devant le Franprix du Vieux Saint-Ouen ce sont plus de 150 signatures recueillies pour exiger une solution de relogement pour Nathalie Rousseau, figure historique et emblématique du quartier et demander l’annulation de toutes les expulsions.

Le mouvement ne fait que commencer, il faut le poursuivre et l’amplifier. Toutes les familles concernées doivent se faire connaitre auprès des élus d’opposition, des associations comme la nôtre ou les associations de défense des locataires et des sans toit (le DAL ou la CNL).

Vendredi à 19h30 à l’initiative du DAL et du collectif de soutien aux familles Rroms, Monseigneur Gaillot infatigable défenseur de tous les exploités viendra soutenir toutes les familles expulsées. Retrouvons nous nombreux pour exiger l’arrêt des expulsions et le relogement des familles Rroms du village d’insertion et des familles déjà exspulsées par la politique anti sociale de la droite locale.

lutte contre expulsions

L’administration à la sauce Delannoy…que se passe-t-il?

11 Août

Le Maire n’avait pas de mots assez durs pour fustiger l’ancienne administration. Il ne pouvait pas travailler en confiance à cause de tous ces fonctionnaires à la solde de l’ancienne municipalité. Alors il a fait du ménage pour recruter sa propre administration, des gens dévoués au service du nouveau Maire (de droite) et de son projet (de droite)…mais voilà que la machine s’enraye…le Directeur des services techniques recruté il y a 3 mois environ est déjà reparti…la nouvelle directrice des bâtiments à peine recrutée…décide finalement de ne pas venir…un directeur promu au rang de Directeur général adjoint pour « services rendus » pendant la campagne électorale est remercié pour des raisons un peu obscures semble-t-il…et pendant ce temps là la chasse aux sorcières se poursuit…et quand le maire manque d’éléments contre les cadres de l’administration, il n’hésite pas à fabriquer des faux à présenter aux yeux de ses propres élus…

Une bonne partie des cadres continuent à chercher à partir tant les conditions de travail et d’exercice de leur mission sont devenus impossibles ,les anciens comme les nouveaux cadres cherchent à quitter la ville!

Est-ce vraiment aux fonctionnaires qu’il ne faut pas faire confiance? Qu’en pensent les élu-e-s de la nouvelle majorité…tout cela se fait en leur nom….et eux ne disent rien…ah le culte du chef a encore de beaux jours devant lui…

Expulsions, la solidarité s’organise.

8 Août

La politique d’expulsion des familles modestes du parc social de Saint-Ouen Habitat Public s’amplifie. De nombreuses familles sont concernées. Les habitants du Vieux Saint-Ouen sont mobilisés pour exiger une solution pour Nathalie R. , mère célibataire et son fils de 13 ans ont été expulsés vendredi dernier. Nathalie est très connue et appréciée dans son quartier, elle a créé une association pour offrir aux enfants et aux jeunes du quartier d’autres horizons que celui du trafic. Allocataire du RSA elle a connu des difficultés, la mettre à la rue après tout ce qu’elle a fait pour le quartier, pour les jeunes, pour les enfants et les familles est tout bonnement injuste et inhumain.

Les locataires ont lancé une pétition diffusée ce matin sur le marché, mercredi soir rendez-vous est donné devant le petit centre commercial de la rue du Landy prolongée, une audience va être demandée à l’OPH. La solidarité doit s’organiser, si vous êtes menacés d’expulsion, ne restez pas isolés, parlez en autour de vous, contactez les associations: la CNL, le DAL…

Les militant-e-s d’actifs et solidaires sont appelés à se mobiliser dans toutes les initiatives visant à refuser les expulsions des familles connaissant des difficultés sociales.

Bientôt la rentrée des classes. L’intervention d’Hervé Chevreau prive les collégiens des 200€ d’aide du Département.

7 Août

Le nouveau Conseil Départemental à majorité de gauche a voté une aide de 200€ pour aider les familles dont les enfants entreront au collège à la rentrée prochaine. Hervé Chevreau conseiller départemental de notre canton avec les élus de droite du Département a fait annuler cette mesure par le tribunal administratif au prétexte qu’en étaient exclus les enfants inscrits dans des collèges privés. Au lieu de travailler à une aide élargie aux établissements privés selon ses convictions, il fait annuler par le tribunal cette délibération, privant ainsi l’ensemble des familles de cette aide pourtant précieuse. Cette décision ne changera rien pour les familles inscrivant leurs enfants dans le privé mais pénalise fortement les familles inscrivant leurs enfants dans les établissements publics. Merci M. Chevreau!

solidarité avec les familles rroms expulsées du village d’insertion

28 Juil

Le collectif de solidarité avec les Rroms de Saint-Ouen organise depuis vendredi, jour de l’expulsion des familles Rroms du village d’insertion de la rue de Clichy, un rassemblement quotidien devant la mairie .

Le collectif, le Dal, des associations, des habitants, des militants apportent une aide logistique et avec l’aide d’une avocate organisent les démarches vers les pouvoirs publics pour le relogement des familles.

Pour le moment la ville et la préfecture restent muets, la solidarité doit s’amplifier! Venez participer nombreux au rassemblement devant la mairie, chaque jour à 18H30!

Démocratie participative version Delannoy…

20 Juil

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas remarqué, la nouvelle municipalité de droite a donné une délégation au premier adjoint sur la démocratie participative…malheureusement depuis son ascension au poste de responsable local de premier plan, lui qui éructait à chaque conseil municipal lorsqu’il était dans l’opposition et promettait des conseils citoyens, des référendums et autres dispositifs de démocratie directe…est devenu bizarrement muet…et pour la démocratie…et participative de surcroit il faudra repasser…(lui et le Maire ont bouclé la porte du conseil municipal pour empêcher des militants du DAL d’assister à la séance puis ont envoyé la police pour les disperser…).

Dans la revue de presse de la ville datée du 10 juillet, nous apprenons que la société GFI en partenariat avec les élus municipaux va créer  un portail mobile relation citoyen…une co innovation de cette entreprise et des élus de Saint-Ouen (l’élu aux sports…pas celui à la démocratie…comprenne qui pourra…).

Passionnés par cette découverte, il vous suffit de vous rendre sur le site de GFI pour apprendre qu’au conseil stratégique de celle-ci se trouve….Gérard Longuet!

Il suffisait d’y penser, Gérard Longuet pour s’occuper de démocratie participative, on ne pouvait rêver mieux!!!

Au fait qu’en pense notre élu à la démocratie participative des exploits démocratiques émaillant la longue carrière de Gérard Longuet?

Pour celles et ceux qui voudraient aller y voir de plus près, nous recommandons cet article du front de gauche de la région midi Pyrénées:  http://www.gauchemip.org/spip.php?article9915

La droite locale: méconnaissance ou mépris?

22 Juin

Après avoir coupé les subventions aux associations de quartier, après avoir refusé d’associer les forces vives de la ville à la fête, le maire UDI organise une fête de la ville seul dans son coin…il programme un copié collé du festival jazz musette qui faisait les beaux jours du festival des puces, pose deux manèges et trois marchands de hot dog (!!!à 3 € la pièce!!!) et ne communique pas sur l’événement….alors que traditionnellement la fête de la ville et des associations rassemblait des milliers d’audoniens…là le grand parc était désespérément vide.

Les animatrices et animateurs du service enfance n’ont pas démérité, et il faut saluer leurs interventions, mais cela ne fait pas une fête de LA ville si les parents et leurs enfants ne sont pas présents.

La programmation musicale avait beau être de qualité, jouer devant un parterre vide n’est pas ce qu’il y a de plus enthousiasmant, surtout pour des artistes de la trempe de Ninine Garcia, Angelo Debarre et les autres plus habitués aux 2000 personnes massées devant la scène de cap Saint-Ouen qu’aux quelques dizaines regroupés autour de William Delannoy et les élus de sa majorité.

Au final un bien triste spectacle…pour Saint-Ouen qui décidément mérite mieux.fête de la ville?

nouveau communiqué du DAL de Saint-Ouen

12 Juin

Nous relayons ici le nouvel appel du comité de Saint-Ouen du DAL, après le refus du Maire de laisser des audoniens assister au conseil municipal, une fois encore il ne tient pas ses promesses (même quand il s’agit seulement d’accorder un rendez-vous à une association comme le DAL!):

Restons mobilisés avec les mal-logés !

Ce jeudi, le maire n’a toujours pas proposé une date pour le rendez-vous promis le lundi 8 juin au Dal Saint-Ouen.

Les élus ont un problème de calendrier entre eux, nous a expliqué le cabinet du maire que nous appelons chaque jour depuis mardi.

Pour rappel, si nous n’avons pas de réponse ce vendredi 12 juin, comme nous l’avons décidé lundi dernier lors de l’assemblée qui s’est tenue devant la mairie, nous déposerons une déclaration de manifestation à la préfecture pour un nouveau rassemblement, le lundi 15 juin à 18 h., afin de dénoncer l’interdiction du conseil municipal aux habitants et l’absence de dialogue avec les mal-logés !

Un grand merci à tous pour votre soutien !

Solidarité avec les mal logés !

Comité Dal Saint-Ouen 11 juin 22 h.

La démocratie foulée au pied par la municipalité de droite!

8 Juin

La droite locale n’en finit pas de montrer son vrai visage. Ce soir au conseil municipal, les citoyen-ne-s ont trouvé porte close. Le Maire a interdit l’accès au public pour cette séance extraordinaire. Pire, il a fait le tri entre les habitant-e-s de notre ville. Certain-e-s de ses proches étaient autorisé-e-s et installé-e-s dans la salle réservée au public. Les autres devant les grilles fermées et gardées par des cordons de policiers nationaux et municipaux. Cela porte un nom; c’est de la discrimination et c’est interdit par la loi avec circonstances aggravantes s’agissant du premier magistrat d’une ville.  Ce déploiement de forces (les familles ont été repoussées violemment, des photos et vidéos ont été prises) est scandaleusement démesuré.

Pourquoi avoir refoulés ces femmes, ces enfants, ces hommes venus assister au conseil municipal? Parce qu’ils accompagnaient le comité local du DAL qui malgré ses demandes de rendez-vous répétées n’obtient pas satisfaction. Les responsables locaux de l’association avait demandé une interruption de séance que le Maire a refusé (encore une promesse de campagne non tenue!).

Les élu-e-s d’opposition du groupe « Tous unis pour Saint-Ouen » ont lu le courrier du DAL en séance. Le Maire s’est engagé (regardez la vidéo sur le site de la ville!) à les recevoir une fois la délibération présentée et le vote passé. Une fois de plus il n’a pas tenu son engagement, posant une fin de non recevoir, sans chercher à négocier avec le DAL.

Il parait qu’il y a un élu à la démocratie participative, curieusement devenu muet depuis son accession au poste de 1er adjoint…mais lui et le Maire ont promis de donner prochainement une date de rendez-vous…restons vigilants et solidaires.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 448 autres abonnés